La graine de chia : une super graine sans gluten

On pourrait presque croire que les oiseaux ont tout compris, et que nous pouvons les imiter ! Qu’il s’agisse de graines de sésame, de tournesol ou de citrouille, ils trouvent des pépites qui leur apportent des nutriments essentiels à leur bonne santé.


Cela dit, toutes les graines ne conviennent pas à tous les êtres humains. En effet, certaines d’entre elles contiennent du gluten, et certains d’entre vous y sont allergiques… Un petit point sur la graine de chia et le gluten vous permet de démêler le vrai du faux !



1. Les bienfaits de la graine de chia


On met souvent en avant sa capacité à lutter contre les maladies cardio-vasculaires. En agissant sur la chute de la pression artérielle, elle évite l’obstruction des vaisseaux sanguins.


Les personnes insomniaques trouvent en cette graine une super alliée, puisque la chia contient beaucoup de tryptophane. Cet acide aminé produit de la sérotonine et de la mélatonine, deux hormones qui incitent à la détente, à la régulation de l’humeur et qui aident à mieux dormir.


Les personnes souffrant d’une maladie cœliaque, d’une sensibilité digestive inflammatoire ou d’un état colitique apprécieront tout particulièrement les effets thérapeutiques du mucilage.


Les graines de chia aident à garder un taux optimal de lipides dans le sang, grâce à leur forte contenance en fibres, en oméga-3 et en oméga-6. L’un des avantages de la chia, c’est qu’elle peut aussi remplacer les œufs dans la pâtisserie et qu’elle peut être consommée par les personnes intolérantes au gluten.



2. Qu’est-ce que le gluten ?


Le gluten désigne les protéines présentes dans plusieurs céréales : le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut et l’épeautre. Le gluten n’est pas présent dans la céréale dès la pousse de celle-ci : c’est au moment du pétrissage qu’il se forme. Il apporte du volume et de l’élasticité aux préparations des boulangers, procurant au consommateur une sensation agréable de texture moelleuse.



3. Dans quels aliments trouve-t-on du gluten ?


Certains aliments se laissent « traquer » plus facilement. Il s’agit par exemple du blé, de l’épeautre, de l’avoine, du seigle et de l’orge. Tout ce qui est fait à partir de ces céréales en contient aussi : farines, biscuits, …


Les pâtes et les pains sont faciles à bannir de son alimentation. En revanche, les aliments industriels sont plus difficiles à traquer. La sauce soja, la charcuterie ou encore les friandises peuvent en contenir.


Pour conserver le plaisir de cuisiner et de manger même avec une intolérance au gluten, préférez les produits bruts, des recettes simples et privilégiez les aromates aux sauces toutes faites disponibles dans le commerce. L’amidon de maïs ou une légère touche de crème fraîche rehausseront délicieusement vos plats !


Si vous êtes sensible à la texture de vos aliments et que vous vous lassez vite, saupoudrez vos préparations d’une petite quantité de graines de chia. Leur croquant fera le bonheur de vos papilles !



4. Quels effets le gluten a-t-il sur la santé ?


Chez les personnes intolérantes au gluten, plusieurs symptômes se manifestent de concert : de la fatigue, une anémie et un amaigrissement. Il est aussi responsable d’un risque accru de maladies cardiovasculaires.



5. Faut-il supprimer le gluten de son alimentation ?


Si les personnes intolérantes à ces protéines doivent effectivement s’en passer, les autres (soit à peu près 99% de la population française) peuvent continuer à en consommer.

Pour les personnes intolérantes, il convient donc de remplacer le gluten par autre chose. Et vous vous en doutez peut-être, cette « autre chose », ce peut être la graine de chia ! Vous pouvez en ajouter à votre pain, dans vos yaourts, dans vos salades ou encore dans vos crèmes dessert.


Les graines de chia présentent aussi l’avantage de se transformer en farine. Aussi, si vous êtes gourmand et que vous aimez les gâteaux et les biscuits, la graine de chia constitue une alternative à ne pas négliger. Cela dit, vous obtiendrez une farine plus lourde que les autres. Pour y remédier, vous pouvez utiliser de la farine sans gluten.


Afin de varier les textures dans votre bouche, pourquoi ne pas manger pané de temps en temps ? User des graines de chai comme chapelure, et régalez-vous sans risque pour votre santé !


Et puis, vous pouvez remplacer vos œufs par du gel de chia, le fameux mucilage. Pour l’obtenir, rien de plus simple : mixez vos graines et plongez-les dans l’eau. Il ne vous reste plus qu’à intégrer ce gel à vos préparations salées ou sucrées. Bon à savoir : les œufs ne sont pas proscrits des régimes sans gluten, mais certaines personnes intolérantes préfèrent toutefois éviter d’en consommer. La chia les y aide ! En plus, comme ces petites graines noires ont une saveur neutre, elle ne modifie pas le goût de vos préparations. En passant, c’est une excellente alternative pour les personnes qui adoptent un régime vegan !