Comment cultiver la graine de chia en France ?

Cultiver en France une plante ancestrale d'Amérique du Sud


Les graines issues de la chia sont consommées depuis des millénaires par les peuples d’Amérique du Sud, notamment pour leurs qualités nutritionnelles. Tout comme le maïs, la pomme de terre, la tomate et le quinoa, la chia est originaire d'Amérique du Sud et plus spécifiquement de la région des Andes. Cette plante pré-colombienne n’était donc pas acclimatée aux régions françaises, la filière Chia de France travaille donc à l’adapter sur ses sols.

(Cliquez pour découvrir les cultures pré-colombiennes)

1. La mise au point d'une nouvelle variété ORURO


L'objectif de la recherche agronomique est de déterminer quel est le meilleur moyen de cultiver la chia : celle-ci n'est cultivée que depuis trois ans en France. La sélection de la semence de chia à nécessité une dizaine d'années de recherche et de sélection variétale naturelle pour l’adapter à la fois au climat tempéré français et aux sols sablonneux.

Les questions auxquelles doit répondre la recherche agronomique sont notamment les suivantes :

  • Quelle est la meilleure densité de plante aux champs ?

  • Quelles sont la fertilisation et l’irrigation les plus adaptées ?

  • Sur quel type de sol la Chia se développe-t-elle le mieux ?

Chaque année la compréhension de cette plante grandit.


L'une des règles pour construire une rotation (enchaînement de culture sur une même parcelle et sur plusieurs années) est de favoriser un maximum d'espèces issues de familles botaniques différentes. En effet, cela participe (si elle est appliquée en parallèle d'autres pratiques agronomiques) à la régénération du sol, à recréer de la biodiversité et à limiter la pression des ravageurs de cultures.

2. Les étapes de culture de la chia


La chia est une culture de printemps, il est recommandé de semer entre fin avril et début mai.

Chaque étape de la culture est importante, et est à appliquer soigneusement pour être dans les meilleures conditions.

  • Dans un premier temps, le sol qui va accueillir la plante est préparé de sorte à obtenir une surface la plus fine possible pour faciliter la levée de la chia.

  • Dans un second temps, les semences sont déposées sur le sol et enfouies à une certaine profondeur. Il est important de ne pas semer trop profondément, au risque que les plantules n’atteignent jamais la surface du sol.

  • Vient ensuite l’étape de l’irrigation. La chia la valorise très bien, les quantités d’eau qu’elle demande sont inférieures à celles du soja ou du maïs par exemple. Néanmoins, il est quand même préférable pour cette culture de se placer en régions humides.

  • Pour finir, entre septembre et octobre, lorsque les plantes et les dernières fleurs sont défanées, la récolte peut être réalisée. Suite à cela, les graines doivent être séchées le plus rapidement possible.

Tout au long de la culture de la plante, il est nécessaire d’avoir une bonne gestion des adventices (« mauvaises herbes ») afin d’augmenter l’efficacité du triage.


De culture traditionnelle (sans équipements spécifiques), sans mutations chimiques ni génétiques (OGM), la variété de chia ORURO utilisée par la filière Chia de France requiert peu d’irrigation et pas de traitement fongicide ou insecticide. Cette absence de ravageurs la rend particulièrement indiquée pour une conduite en culture biologique. Bien que la pression des adventices reste difficile à gérer.

En plus d’avoir développé une variété de chia exploitable en France, la filière s’engage dans l’accompagnement des producteurs qui se lancent dans cette culture émergente.


3. Cultiver la chia au sein de la filière Chia de France


La filière Chia de France poursuit plusieurs objectifs dont l'un des principaux est de mettre à disposition des agriculteurs français une nouvelle culture d'intérêt.

Celle-ci répond à trois exigences : Equitable, durable et ouverte.




  • Equitable

L’équitabilité de la filière passe en grande partie par la transparence. Cette dernière est un critère important pour la filière, et ce à chaque échelle (producteur, transformateur, metteur en marché). La production de la graine de chia doit être rémunératrice pour le producteur : le prix du produit fini intègre directement la marge nette par hectare de l'agriculteur. Une entière transparence au sein de la filière est visée, sur les coûts et les taux de marge appliqués par chaque intervenant.


  • Durable

La chia est une plante économe en irrigation et en intrant, elle nécessite par exemple 2 à 3 fois moins d’azote que le maïs. Elle a une grande capacité à valoriser les différents nutriments mis à sa disposition dans le sol. Ainsi, elle va pouvoir tirer profit des ressources qui l’entourent.

Savez-vous également que les cultures majoritaires en France sont issues de seulement deux ou trois familles botanique différentes ? Telles que les céréales (Poacées) et les légumineuses (Fabacées). La chia, elle, est une Lamiacée, une famille dans laquelle on retrouve la menthe ou la lavande, mais dont la culture n’est pas développée à une grande échelle en France. Sa culture participe donc au développement de la biodiversité.

Enfin la chia est mellifère (elle attire les abeilles), et participe ainsi à la sauvegarde de ces pollinisateurs indispensables pour l’environnement.

  • Ouverte

La démarche Chia de France marque le départ d’une nouvelle filière agro-industrielle en France. La filière Chia de France ambitionne d’inventer l’agriculture de demain en étant la première à permettre de cultiver la chia française localement. Elle assure une traçabilité et une transparence totales de l’agriculteur au consommateur, dans le but de répondre aux besoins du marché croissant français et européen.




Conclusion


La culture de la chia demande une attention toute particulière et relève d’un véritable défi pour tous les agriculteurs qui souhaitent se lancer. Cette plante n’a pas fini de livrer ses secrets, tant sur le plan nutritionnel, que santé ou encore de sa culture. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre le temps de la connaître.

La filière Chia de France est donc là pour promouvoir de bonnes pratiques culturales et répondre aux interrogations des producteurs. Elle permet, à la fin, d’assurer aux consommateurs un produit de qualité et certifié Filière Chia de France.


On vous donne plus d’informations sur la graine de chia dans cet article.

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Youtube Chia de France

©2020 Chia de France - Mentions Légales