A la découverte de l'histoire de la graine de chia

Si on entend beaucoup parler de cette petite graine ces dernières années, la graine de chia n’est pas qu’un phénomène de mode. Partons à la découverte de cette plante ancienne.


1. La graine de chia, c’est quoi ?


Ces petites graines sont réputées pour leurs bénéfices sur notre santé. Les graines de chia sont originaires d’une plante de la famille des sauges. Ces graines rondes, de petite taille sont souvent brunes, mêmes si certaines variétés sont blanches, beiges ou plutôt grises. Pourtant minuscules, ces graines font partie des aliments les plus nutritifs de la planète !



D’où vient la graine de chia ?


Le mot "chia" peut sembler étonnant et original. Il nous vient directement des Mayas et pourrait être traduit par "rendre fort" ou encore signifier à la fois "force" et "huile". Son étymologie pourrait provenir de "chiyan" qui désigne la sauge "salvia hispanica" et "nuhauatl". La graine de chia a connu ses heures de gloire pendant l’âge précolombien. Aztèques et Egyptiens utilisaient déjà les graines de chia il y a plus de 5 000 ans pour apporter de la vitalité aux personnes fatiguées.



Photo : Xipe Totec, dieu de la force



Comment consommait-on la graine de chia ?


Les civilisations précolombiennes, dont les Aztèques, consommaient régulièrement des graines de chia. Cette sauge était même la troisième source alimentaire des populations locales, derrière le maïs et les haricots. Ils les cultivaient et utilisaient les graines à des fins alimentaires ou médicinales. Les graines de chia étaient tantôt consommées rôties, grillées, pressées pour en faire de l’huile.


Elles étaient tantôt transformées en gâteau, tantôt consommées en plat principal, sous la forme de mélange de farine de maïs, de miel, de cannelle et de graines de chia. Les Aztèques transformaient les graines de chia pour en faire une boisson rafraichissante.



Utilisait-on la graine de chia à d’autres fins ?


On prêtait à la graine de chia des vertus antiseptiques et énergétiques. 


Transformées en huile, les graines de chia étaient utilisées par les Aztèques pour réaliser des peintures rituelles et corporelles, cette huile était aussi utilisée pour peindre des statues et peintures religieuses.

On leur conférait une importance toute particulière, les Aztèques l’offraient à leurs dieux pendant les cérémonies religieuses. On l’utilisait aussi pour ses propriétés curatives dans le traitement des infections. Les Aztèques estimaient que la graine de chia était très énergétique, elle était donnée aux chasseurs et aux soldats pendant leurs entraînements militaires.



La graine de chai, quid de sa culture ?


On estime que la première culture de chia date d’entre 2 600 et 2 000 ans av JC, dans la région de la vallée de Mexico. Les graines auraient également été cultivées plus au sud chez les anciens Mayas. La culture de la graine de chia a ensuite diminué après la découverte de l’Amérique. Les actuels descendants des indiens mexicains produisent encore cette fameuse graine de chia antique, ils la consomment notamment sous la forme d’une boisson populaire traditionnelle, le "fresca chia". Les graines de chia sont trempées dans l’eau avant d’être mélangées à du jus de fruits.



2. La graine de chia, entre un lourd passé et un brillant avenir


Pourquoi la graine de chia est tombée dans l’oubli avant de revenir sur le devant de la scène ces dernières années ?


La colonisation espagnole a ralenti la culture de la graine de chia ainsi que son utilisation. L’arrivée des Espagnols au XVème siècle a en effet mis fin à la civilisation aztèque, et avec elle, à la culture de la graine de chia. Pendant près de cinq siècles la culture de la graine de chia n’a survécu que dans quelques parcelles dans les montagnes situées au sud du Mexique. La plante a fini par tomber dans la confidentialité locale avant de refaire surface dans les années 1990 où sa culture s’est à nouveau développée au Mexique et au Pérou. Un programme d’études a été lancé pour mieux comprendre les propriétés et la composition de cette graine antique.




Comment s’est déroulée la redécouverte de la graine de chia ?


Dans les années 1990, grâce à un projet régional en Argentine du nord-ouest, des sélectionneurs ont pu se pencher sur la graine de chia, parvenant à isoler les graines contenant le plus de nutriments, ces graines sont de couleur blanchâtre. Suite à cette étude, une entreprise américaine, Core Naturals LLC décide de déposer un brevet pour une variété de plante cultivée pour ses propriétés uniques, cette variété est nommée Salba, qui n’est autre que la contraction de salvia, la sauge, et alba, blanc.


Cette plante a été retenue et sélectionnée pour sa teneur intéressante en acide gras oméga-3. L’entreprise américaine développe la culture du Salba au Pérou et les graines sont commercialisées dans le monde entier. Core Naturals LLC finance également des recherches pour mieux comprendre les effets bénéfiques de la graine de chia. Encore aujourd’hui, les graines de chia que l’on peut trouver dans le commerce proviennent de l’entreprise Core Naturals LLC, détentrice du brevet. La graine de chia est aujourd’hui cultivée en Amérique du Sud, aux Etats-Unis et en Australie.



La filière Chia de France est la première filière française qui soutient le développement de la graine de chia en France, pour proposer une source d’oméga-3 naturelle et végétale. La culture de la plante est rendue possible dans notre pays grâce à de nombreuses années de recherche et de sélections naturelles.


Maintenant que vous en savez plus sur l’histoire de la graine de chia, on vous laisse la déguster !


  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Youtube Chia de France

©2020 Chia de France - Mentions Légales